Les énergies marines renouvelables

les énergies marines renouvelables - les éoliennes offshore

Les mers et océans représentent 70% de la surface du globe. Et pourtant, les énergies marines renouvelables ne représentent que 0.17% de la production énergétique mondiale, 0.8% des énergies renouvelables.

Les énergies marines renouvelables : faits et chiffres

Pour rappel, les énergies marines renouvelables englobent les éoliennes offshores (ou hydroliennes), les centrales marémotrices et thermiques, les houlomotrices (qui fonctionnent grâce à la houle) et les osmotiques (énergie exploitable à partir de la différence de salinité entre l’eau de mer et l’eau douce).

La production mondiale d’électricité en 2013 était de 22 127 TWh, dont 77.9% produite par le nucléaire et l’énergie fossile, soit 22.1% pour les énergies renouvelables. En terme d’énergie nouvelle, la France accuse un retard avec seulement 18.5% de l’énergie produite pour un volume d’énergie produite de 550.7 TWh.

Les EMR (énergies marines renouvelables) représentent 0.8% des énergies renouvelables mondiales et seulement 0.4% des énergies renouvelables françaises. La France est donc à la traine. On compte sur les côtes françaises seulement 6 parcs éoliens offshores (soit environ 600 éoliennes), tandis que le Royaume-Uni caracole en tête avec 1301 éoliennes. Le potentiel hydrolien français est pourtant important : 3.4 GW (à titre de comparaison, le photovoltaïque français actuel est de 2.5 GW).

Autre chiffre qui prouve la nécessité de s’orienter vers les énergies marines renouvelables : l’énergie naturelle dissipée par les seules marées est de 25 000 TWh/an alors que la consommation d’électricité mondiale est 17 800 TWh/an !

les éoliennes offshore, le futur des énergies marines renouvelables

Les énergies marines renouvelables encore trop chères pour être concurrentielles

L’éolien offshore, dont 120 GW étaient installés en Europe en 2014, a un coût de production de 150€/MWh contre 82€/MWh pour l’éolien terrestre. L’énergie des courants (5 MW en 2014) a un coût de 180 à 220€/MWh et la houlomotrice (4.8 MW) a le coût le plus important avec une fourchette de 200 à 300€/MWh.

A titre de comparaison, le nucléaire (127 GW) coûte 59,8€/MWh à produire ; l’hydraulique 15 à 20 €/MWh (220 GW installés) ; le photovoltaïque 229€/MWh pour 2.5 GW installés.

Pour qu’elles soient compétitives, les énergies marines renouvelables doivent baisser sous la barre des 100€/MWh. Un long travail est encore nécessaire pour parvenir à ce niveau. Mais puisque ces énergies nouvelles n’en sont qu’à leurs balbutiements, on a de fortes raisons d’espérer que leur coût de production diminuera dans les années à venir.

Source