Imaginer des aéroports intelligents

aéroports intelligents - aéroport de Daxing ADPI

Longues files d’attente, avions en retard, bâtiments préfabriqués mal configurés, systèmes de ventilation inefficaces, espaces techniquement fermés la nuit, centre-ville mal desservi… certaines plates-formes aéroportuaires sont loin d’être une partie de plaisir. Comment seront conçus les aéroports intelligents de demain ?

« Il s’agit d’être à la fois plus accueillant et plus efficace», précise la directrice générale d’Altran Prime, Corinne Jouanny.

La généralisation du numérique, la systématisation de la biométrie, le guidage personnalisé des voyageurs via smartphone, l’enregistrement automatique des bagages et l’amélioration de leur traçabilité, la mise en place d’espaces compacts… font partie des solutions qui diminueront la congestion des aéroports. Les vacances commenceront dès l’aéroport.

Un terminal étoile pour l’aéroport international de Pékin

aéroports intelligents - aéroport de Daxing ADPI 2

Pékin est en train de construire le plus grand aéroport du monde. Le terminal étoile du nouvel aéroport de Daxing (Pékin) pourra accueillir chaque jour 125.000 passagers, soit chaque année plus de 45 millions de voyageurs (sur un total de 100 millions). Les travaux ont commencé en 2014 et devraient s’achever en 2018.

aéroports intelligents - aéroport de Daxing ADPI 3

Ce projet a été conçu par le cabinet de l’architecte Zaha Hadid et la filiale d’Aéroports de Paris, ADPI. Selon l’architecte Zaha Hadid, ce nouvel espace de 700.000 m² offrira aux voyageurs de nouvelles expériences à l’instar de l’accélération des flux, de la réduction des distances de marche et de la connexion directe au réseau ferroviaire national chinois.

Nouveaux défis pour les aéroports intelligents

aéroports intelligents - aéroport de Daxing ADPI 4

Après les attentats de l’aéroport de Bruxelles du 22 mars 2016, le volet sécuritaire incarnera l’un des axes majeurs à privilégier pour la conception des aéroports du futur. Les équipes d’architectes et d’ingénieurs devront, à cet égard, renforcer les infrastructures aéroportuaires, prévoir l’installation de zones de sécurité à l’entrée des aéroports et penser à fluidifier au maximum le parcours des voyageurs afin d’éviter les bousculades et les files d’attente. Les aéroports actuels feront, par ailleurs, l’objet d’études spécifiques afin de mettre en place des solutions individuelles tenant compte de l’affluence, de la superficie, de la structure et des destinations desservies.