Le projet fou d’Eurasia, le tunnel à Istanbul qui relie l’Europe à l’Asie

ce tunnel relie l'europe à l'asie

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a inauguré le 20 décembre 2016 une autoroute à deux étages destinée à désengorger la mégapole d’Istanbul. Son originalité ? Cette autoroute est sous-marine et relie deux continents, l’Asie et l’Europe. Retour sur un exploit d’ingénierie.

Eurasia : le tunnel à Istanbul relie l’Europe à l’Asie

Il suffira maintenant 15 minutes pour traverser le Bosphore et rejoindre les rives des deux continents – il fallait compter 1h30 à 2h auparavant. La route qui relie Kazlıçeşme côté européen et Göztepe côté asiatique fait 14.6km et le tunnel qui relie les deux rives fait 5.4km. Ce projet grandiose qui vise à désengorger le trafic stambouliote devrait permettre de 70.000 à 120.000 véhicules de traverser le Bosphore chaque jour.

Ce tunnel à Istanbul relie l’Europe à l’Asie est l’un des « projets fous » impulsés par le Président Turc. Ce projet suit le tunnel ferroviaire Marmaray inauguré en 2013 et le troisième pont traversant le Bosphore ouvert à la circulation mi-2016.

Financé en partie par la Banque Européenne de Reconstruction et de Développement (BERD) et la Banque Européenne d’Investissement, le tunnel Eurasia aura coûté 800 millions d’euros. Il est le fruit d’un partenariat public-privé turco-coréen signé en 2009. Les travaux ont débuté début 2011 pour finir en octobre 2016.

Les détails techniques d’Eurasia, le tunnel à Istanbul reliant l’Europe à l’Asie

La conception de la structure du tunnel Eurasia a été confiée au bureau d’études américain Parsons Brinckerhoff tandis que les ingénieurs américains de HTNB se sont chargés des études sismiques et de l’influence de l’environnement sur le tunnel. Les études géotechniques ont été menées par le cabinet de consultants hollandais Fugro.

Ce chantier hors norme qui a nécessité 55 mois de travaux a permis de construire un ouvrage complexe : un tunnel coupé en deux permettant à la voie du haut de conduire les automobilistes vers l’Asie et la voie du dessous vers l’Europe ; le tout à 106m de profondeur !

coupe transversale du tunnel reliant Europe et Asie à Istanbul

Réaliser ce tunnel à Istanbul relie l’Europe à l’Asie n’a pas été une mince affaire. Il a fallu employer un tunnelier TBM (Tunnel Boring Machine) d’un diamètre de 13.7m qui a excavé un volume de terre équivalent à 788 piscines olympiques ! Le ciment employé aurait pu remplir 18 stades et la quantité de de fer utilisé construire 10 tours Eiffel… Le tunnelier a progressé de 10m par jour pendant 1 an et demi pour parvenir à percer ce tunnel reliant l’Europe à l’Asie.

Le tunnel Eurasia est conçu pour résister à un tremblement de terre de magnitude 7.5 sur l’échelle de Richter afin d’assurer un maximum de sécurité aux usagers. Des mesures de sécurité respectant les normes internationales ont été également mises en place, notamment des salles d’urgence sécurisées tous les 300m et des passages vers la voie supérieure/inférieure tous les 500m.

Tracé du tunnel à Istanbul relie l’Europe à l’Asie

Ce tunnel à Istanbul relie l’Europe à l’Asie est donc une 2×2 voie à deux étages dont la vitesse sera limitée à 70km/h. Ainsi, les stambouliotes et les voyageurs provenant de l’aéroport Atatürk situé à quelques kilomètres à l’est de Kazlıçeşme pourront rejoindre la mégapole de l’ancienne Constantinople.

Voici une courte vidéo en anglais présentant l’ensemble du projet modélisé :