15 milliards d’euros au bénéfice de l’industrie Française

usine du futur

La Banque publique d’investissement Bpifrance a profité de la 6e édition de la « Semaine de l’industrie » pour annoncer sa volonté d’investir 15 milliards d’euros d’ici fin 2018. Et d’ajouter que les prêts accordés au secteur industriel et technologique ont progressé en 2015 de 12% par rapport à 2014.

Cette annonce a de quoi réjouir les industriels de tous bords, et surtout ceux œuvrant dans la recherche et le développement. A ce titre, la Bpifrance compte allouer 1,2 milliards d’euros pour soutenir le plan « Usine du futur »

Une enveloppe budgétaire en progression

L’industrie française, longtemps malmenée par une concurrence étrangère souvent à bas-coûts, a de quoi reprendre espoir grâce à cette annonce salvatrice. 15 milliards d’euros vont être prêtés aux industries françaises durant la période 2015-2018.

Dans la foulée de cette annonce, Bpifrance a indiqué que le montant des prêts accordés aux industries avait progressé de 12%. Ces prêts concernent des investissements immatériels (R&D, brevets, etc.) – des prêts difficilement accessibles pour les entreprises car les banques sont plutôt rétives de financer ce type d’investissement. D’ailleurs, ces prêts octroyés par la Bpifrance sont remboursables en 7 ans avec un délai de grâce de 2 ans. Ce mécanisme très avantageux a encouragé l’investissement et poussé d’autant la recherche.

Les financements à court terme ont également été dopés en 2015 pour atteindre une progression de 11%, grâce notamment au Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi (+27%) initié par le gouvernement Ayrault en 2013.

D’après Bpifrance, afin de soutenir « les projets les plus porteurs de perspectives d’activité et d’emplois », le fonds Société de Projets Industriels (SPI) sera porté à 700M€ en 2016, contre 452M€ l’année passée.

Le plan « Usine du futur » pour relancer l’industrie française

Plusieurs prêts regroupés dans le plan « Usine du futur », représentant une enveloppe de 1,2 milliard d’euros, seront destinés à redynamiser l’industrie française. Parmi eux, on compte :

  • Prêts verts, d’un montant de 340M€ pour inciter les entreprises à investir dans la transition écologique,
  • Prêts robotiques, dotés de 300M€ favorisant les équipements de production automatisés à l’instar des robots,
  • Prêts pour l’industrialisation, d’un total de 270M€ qui viendront soutenir l’industrialisation et la mise sur le marché d’un produit,
  • Prêts numériques, d’un montant global de 300M€ destinés à financer les entreprises qui s’engageraient dans le renforcement de leur compétitivité grâce à une phase de transition numérique.

Remboursables en 7 ans avec 2 ans de grâce, les montants de ces prêts iront de 100 000€ à 3 M€, voire dans certains cas 5M€.

Si vous êtes porteur d’un projet et souhaitez faire réaliser son étude, nous sommes à votre disposition pour vous concevoir toutes vos études (faisabilité, APS, APD, EXE, etc.). Entrez dès aujourd’hui en relation avec nos équipes commerciales !